syndicat Force Ouvrière du personnel territorial de Sevran

24 juin 2011

CONGRES DE L’UD-FO 93 – 22 JUIN 2011

 

 

Intervention Karima LECHLECH, secrétaire générale du syndicat FO des Communaux de Sevran

Camarades bonjour,

Je vous apporte le salut fraternel du syndicat FO des Communaux de Sevran dont je suis la secrétaire générale. L’Assemblée Générale du 26 mai m’a mandatée à l’unanimité pour voter le rapport d'activité présenté par le secrétaire général de l'Union Départementale de Seine-Saint-Denis, Reza Painchan.

Mon syndicat dans son profond attachement à la défense du service public et du statut des fonctionnaires, a été amené à livrer bataille sans relâche pour porter haut et fort les revendications qui sont les nôtres face aux autorités de ma collectivité: respect du statut, maintien des services publics, liberté d'expression et d'action syndicales de nos délégués qui portent dans leurs revendications les valeurs de Force Ouvrière.

Dans toutes ces batailles, nous avons pu compter sur le soutien incontestable du secrétaire de l'UD Reza, qui a su à chaque fois répondre présent. Ainsi, au mois de novembre dernier, il était avec nous et l’Union Locale, à l'audience avec Monsieur le Maire de Sevran et tous les responsables de la Municipalité et cela nous a bien aidé pour obtenir un relevé de décisions écrit et signé par le Maire le 14 janvier donnant satisfaction à des demandes touchant notamment aux tentatives d'intimidation et de sanctions arbitraires à l’encontre de militants FO. Nous avons prouvé ensemble, s'il en était besoin, que lorsqu'on touche à un militant Force Ouvrière c'est toute la confédération Force Ouvrière que l'on touche.

Notre syndicat s'est positionné, comme la Confédération et l'UD, pour le retrait de la contre-réforme des retraites en particulier pour assurer le succès de la manifestation du 15 juin qui a montré notre capacité à porter nos mots d 'ordre publiquement et en toute indépendance. Ne faisons-nous pas de même face au travail du dimanche, contre la privatisation de la poste, contre le démantèlement de l'Education Nationale et pour l'augmentation générale des salaires?

Le syndicat des Communaux de Sevran souligne tout particulièrement l'importance fondamentale de la souveraineté des syndicats de base et de leurs instances dans le cadre du fédéralisme qui préside à la démocratie syndicale dans FO.

Mais je vous rassure. Le jeune syndicat de Sevran se porte bien. Il est passé de 2 adhérents il y a 3 ans à plusieurs dizaines aujourd'hui et son Assemblée Générale vient de renouveler à l'unanimité sa confiance dans le bureau et sa secrétaire.

Mardi et hier encore nous étions en délégation, avec la participation du secrétaire de l’Union Locale et le soutien de l’UD, auprès des autorités municipales et du Secrétariat général de la Mairie pour défendre les dossiers de collègues victimes de pressions inacceptables. Les économies budgétaires – 2,7 millions d'€uros - que la Mairie a décidées ouvrent la voie à une chasse aux postes, à des restructurations et des privatisations qui pèsent sur les services publics et ses personnels.

Nous avons dit que les employés communaux n'ont pas à payer les frais des réductions des déficits publics dans lesquels ils ne portent strictement aucune responsabilité.

Au Comité Technique Paritaire ou je siège depuis 2008, nous avons exigé que les emplois permanents soient occupés par des personnels titulaires, donc que la titularisation soit proposée à tous les personnels qui le souhaitent au lieu de multiplier les contrats précaires. On nous a répondu que ce serait fait plus tard. Les responsables de nos collectivités attendent à l’évidence le vote de la loi Tron cet été pour remplacer les postes statutaires par des CDD et des CDI qui leur permettraient de licencier à leur guise en privant ces personnels de toutes les garanties du statut de la FP territoriale.

Nous ne l’acceptons pas et pour nous c’est un devoir pour FO de refuser de pactiser avec les politiques d’austérité et les contre-réformes détruisant nos droits et acquis.

[Comme vous le voyez, notre syndicat est en pleine forme et dans ces moments difficiles où l’action syndicale nous attend tous, il est vraiment regrettable que certains camarades du département aient décidé de ne pas être parmi nous aujourd'hui dans notre Congrès.]

Nous avons tous besoin de l'interprofessionnelle et du libre débat entre nous pour dégager ensemble les voies et les moyens de la défense des salariés. C’est pourquoi je me suis portée candidate à la Commission Exécutive de l’Union.

Grâce aux femmes et aux hommes militants présents auprès des salaries et portant leurs revendications, notre syndicat s’efforce de défendre les agents qui ont besoin de nous. A Sevran nous avons fait valoir leurs droits à un vrai déroulement de carrière, fait reconnaître des maladies professionnelles, réussi des reclassements, empêché des privatisations de service, accompagné des collègues dans leur dossier individuel et les défendre devant l'employeur empêchant ainsi les méthodes d'intimidation et de pression...

Oui mes camarades nous sommes restés des syndicalistes de terrain prés, très prêts des salaries, honorant de la sorte les valeurs de Force Ouvrière dont je suis fière.

Vive le syndicalisme libre et indépendant, vive les militants du syndicat FO des communaux de Sevran, vive la confédération Force Ouvrière.

 

Posté par fosevran à 19:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 novembre 2010

RETRAITES: COMBIEN DE DIVISIONS?

La journée de mobilisation du 6 novembre contre la réforme des retraites, la huitième, a enregistré une affluence plutôt remarquable si l’on considère le mauvais temps et le vote de la loi par le Parlement. La stratégie adoptée par plusieurs syndicats n’en est pas moins auscultée par la presse dont une partie veut voir le dossier clos.

Les Échos
«Alors que la loi sur la réforme des retraites a déjà été votée par l’Assemblée nationale et le Sénat, l’intersyndicale peine à entretenir le mouvement», juge le «quotidien de l’économie».

Libération
D’autant que «depuis la veille des vacances, déjà, CFDT et Unsa souhaitaient lever le pied, estimant que le vote de la loi créait “un nouveau contexte” pour le mouvement.»

Midi Libre
«Au-delà de cette éternelle bataille de chiffres, les syndicats ont matière à se réjouir. Continuer à mobiliser autant de monde un samedi, alors même que la loi réformant les retraites est votée par le Parlement, souligne la permanence du mécontentement.»

Le Monde
Il y a quand même des «comptages étonnants»: «la CGT a compté quasiment deux fois moins de manifestants (90 000 contre 170 000 le 28 octobre)» à Paris que... «la préfecture», qui «n’annonçait qu’un recul modéré, de l’ordre de 10% (28 000 contre 31 000 le 28 octobre».

Le Figaro
D’ailleurs «à la CGT», le «leader Bernard Thibault est accusé par ses ultras d’avoir accompagné la réforme du gouvernement plus que de s’y être opposé».

Nord-Éclair
De son côté, «le numéro un de Force Ouvrière, Jean-Claude Mailly, est apparu plus que jamais en désaccord avec la stratégie de l’intersyndicale. «Depuis le début, nous demandons une journée nationale de grève de 24 heures qui a été refusée encore il y a trois jours», car «nous ne sommes pas pour la stratégie d’épuisement en faisant des manifestations jusqu’à Noël».

Le Parisien
Pour les cadeaux, certains les attendent: «ainsi, les assureurs, en embuscade, lorgnent le marché de la retraite depuis longtemps». Et ils les ont déjà commandés: «En juillet, ils ont déjà proposé la mise en place d’une épargne retraite obligatoire qui serait négociée par branche sur cinq ans.»

Posté par fosevran à 19:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

RÉFORME DE LA MÉDECINE DU TRAVAIL: LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL A TRANCHÉ!

Le conseil Constitutionnel dans une Décision n° 2010-617 DC du 9 novembre 2010, a statué sur la loi portant réforme des retraites dont il avait été saisi par plus de soixante députés et plus de soixante sénateurs. Si le Conseil a jugé que la loi portant réforme des retraites est conforme à la Constitution, ce qui ne change en rien la volonté de FO de vouloir l’abroger, il a malgré tout censuré les articles ajoutés par amendements, relatifs à la réforme de la médecine du travail, qui n’avaient pas de lien avec le projet de loi initial.

Ainsi, le gouvernement sera obligé de présenter la réforme de la médecine du travail dans un autre texte de loi. Force Ouvrière restera vigilante quant au contenu des dispositions qui seront proposées, afin que le premier acteur de la prévention des risques professionnels, le médecin du travail, ne soit pas menacé par des mesures similaires à celles qui sont proposées actuellement.

Force Ouvrière réaffirme le rôle central de la médecine du travail, et rappelle que la prévention des risques professionnels ne peut se faire sans professionnels de la santé au travail.

Nous attendons donc du gouvernement un projet juste et cohérent, et qui tienne compte des positions que nous défendons. 

Posté par fosevran à 18:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 octobre 2010

SARKOLEPEN

    

bv000039

UN SEUL HOMME, DEUX VISAGES, ET DES DROITS BAFOUES

Posté par fosevran à 19:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

DROLE DE DEMOCRATIE

SI TU MANIFESTES, TU PRENDS DES FLASHBALLS

police047

Posté par fosevran à 18:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]


FO: Mailly candidat à un troisième mandat de secrétaire général en 2011

Jean-Claude Mailly sera candidat à un troisième mandat de trois ans comme secrétaire général de Force Ouvrière lors du prochain congrès de la confédération en février 2011 à Montpellier, a-t-il déclaré dans un entretien vidéo sur le site internet du Figaro.
"Oui, je rempilerai pour un troisième mandat. En tout cas, je me présenterai pour un troisième mandat en février 2011 à Montpellier", a répondu M.

Mailly, interrogé sur cette candidature dans cet entretien réalisé vendredi.
A la question de savoir si cela serait son dernier mandat, il a affirmé: "Je ne sais pas. Une chose à la fois. Avant de savoir le moment où j'arrêterai, il faut déjà me présenter aux suffrages pour briguer un troisième mandat et après on verra".
Le 22e congrès confédéral de Force Ouvrière se tiendra du 14 au 18 février 2011 au Parc des expositions de Montpellier.
Arrivé à la tête de FO en 2004 comme remplaçant de Marc Blondel - secrétaire général de 1989 à 2004 -, M. Mailly, seul candidat à sa propre succession, avait été réélu en 2007, avec l'approbation de 97,7% de plus de 2.500 délégués du congrès de Lille et 100% des voix du comité confédéral national.

Posté par fosevran à 18:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Léon Jouhaux fondateur de FO en 1948, en citations

« Adhérer au syndicalisme signifie délivrer

le monde de la guerre »

« La paix doit être fondée sur la justice

sociale et l’amélioration de la condition de

la classe ouvrière »

« Pour remplir sa mission, le syndicalisme

doit conserver son entière personnalité. Il

ne peut ni ne doit s’inféoder à aucun parti

politique »

Posté par fosevran à 18:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 octobre 2010

LE COMBAT CONTINUE !!!

news_29384

Posté par fosevran à 15:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juin 2010

BARBECUE ANNUEL DE FO SEVRAN LE 17 AVRIL

Photo_017 Photo_021

Posté par fosevran à 21:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 février 2010

UNE AUTRE VICTOIRE

Cet après-midi, nous avons été reçu par l'adjoint au maire délégué du personnel, et la direction du service des sports, et le DGS adjoint de la mairie.
Après des heures de négociation, la collectivité a répondu favorablement à l'ensemble des revendications des salaries et de leur syndicat Force Ouvrière, les salariés ont voté la suspension de la gréve pour demain en attendant que l'employeur traduit ses engagements par écris, il a jusqu'à vendredi pour le faire, si non nous remetterons un préavis de grève pour la semaine prochaine si l'engagement n'est pas respecté.

Posté par fosevran à 21:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]